HomeLabioplastie Tunisie (Nymphoplastie): chirurgie de réduction ...

Chirurgie intime
Lapioplastie tunisie

Les différentes techniques de la chirurgie intime, permettent de bénéficier d’un
aspect tonique et plus harmonieux au profit de la globalité de la zone périnéale.
En effet, la chirurgie intime des femmes sont à la fois de nature réparatrice et
esthétique du périnée

Labiaplastie tunisie

Qu’est-ce que la lapioplastie?

La chirurgie intime de nymphoplastie, permet d’exécrer les tissus redondants sur les petites lèvres génitales entourant l’ouverture du vagin. Il s’agit, d’une réduction des grandes lèvres vaginales par le traitement de l’hypertrophie des grandes lèvres qui reste moins fréquente par rapport à la Nymphoplastie relative au traitement des petites lèvres ayant pour effet de provoqué le même type de gêne.
Il s’agit, d’une anomalie qui peut se développer de façon progressive, en effet, une femme consulte souvent un chirurgien esthétique lorsque ses grandes lèvres deviennent trop importantes ou disproportionnées responsables d’un complexe physique ayant des répercussions sur la vie intime.
L’avantage de la labioplastie, réside dans le fait qu’elle permet une satisfaction physique et émotionnelle pour une femme qui bénéficie d’une amélioration globale ainsi qu’un embellissement de la région vulvaire.

A qui s’adresse la labioplastie?

Cette chirurgie intime féminine, est une solution radicale pour une femme qui ressent une insatisfaction face à l’aspect de la région du vagin à cause de plusieurs éléments responsables des déformations des petites lèvres vaginales, à savoir:

  • L’élément génétique,
  • Suite à une grossesse,
  • Des traumatismes,
  • Une simple variante anatomique.

Sachant, que plusieurs femmes optent pour la combinaison de la labioplastie avec une seconde opération génitale comme le lift du pubis pour obtenir une amélioration esthétique de la zone génitale.

Labioplastie, consultation préopératoire.

Lors de la phase préopératoire, un bilan clinique et un bilan sanguin sont réalisables conformément aux prescriptions.
Parce que le tabagisme fait aggraver le risque de complication post opératoire, il est recommandé que le patient arrête de fumer un mois avant la chirurgie et un autre après. Il en est aussi, de tout médicament composé d’aspirine durant les 3 semaines précédentes à l’opération.

Labioplastie, déroulement de l’intervention.

En pratique, l’opération de nymphoplastie se déroule en trois étapes.
Pour réduire les petites lèvres, le chirurgien esthétique retire la couche superficielle de la muqueuse labiale et conserve la forme initiale des petites lèvres. Pou ce faire, deux techniques opératoires sont utilisables.
Il s’agit de la Nymphoplastie longitudinale pour traiter un excès de peau réparti sur toute la longueur de la lèvre à l’aide d’une incision sur le haut en bas avant de suturer les incisions ce qui permet d’éliminer une grande quantité de lèvre en excès.
La technique de Nymphoplastie triangulaire est réalisable en cas d’excès cutané localisé sur une région précise pour que laquelle le chirurgien esthétique supprime un triangle de peau situé au milieu de la petite lèvre ou sur sa moitié postérieure. Ainsi, la cicatrice serait dissimulée dans les plis entre la petite et la grande lèvre.
La deuxième phase de cette intervention, est celle de la réduction des grandes lèvres qui peuvent être trop épaisses par la pratique d’une petite liposuccion en cas d’excès de graisse ou une élimination de l’excès cutané pour traiter l’excès de peau.
La phase d’augmentation des petites et des grandes lèvres est indiquée lorsque les lèvres vaginales sont trop petites, voire inexistantes. En fait, cette procédure consiste à réalisé un lipofiling de la propre graisse de la patiente afin de redonner du volume aux lèvres.

Enfin, le chirurgien esthétique fait suturer les incisions à l’aide d’un fils résorbables, avant de poser un pansement modelant avec du tulle gras pour éviter tout frottement avec la lingerie.
Cette opération, dure environ 1 heure, elle se déroule sous anesthésie générale lors d’une hospitalisation ambulatoire.

Labioplastie, suites opératoires.

Il s’agit d’une opération peu douloureuse.
Les fils résorbables, disparaissent de façon spontanée au bout de 10 à 15 jours.
Il est conseillé, que la patiente porte une jupe lors des premiers jours pour éviter une gêne en marchant.
Pour éviter tout problème d’infection, la patiente doit faire une attention particulière en faisant sa toilette intime.

Labioplastie, complications possibles.

  • Heureusement, les vraies complications liées au geste chirurgical de la labioplastie sont rares.
  • Exceptionnellement, il peut s’agir de quelques hématomes le plus souvent sans gravité,
  • Une infection exceptionnelle,
  • Des anomalies de cicatrisation,
  • Un retard de cicatrisation responsable d’un allongement de la phase de récupération,
  • Un saignement,
  • Un hématome,
  • Une nécrose cutanée qui serait rarement sévère.

Labioplastie, résultat.

Si le résultat de la chirurgie de nymphoplastie est immédiatement appréciable, il faut attendre un délai de 3 mois pour qu’il soit considéré comme définitif, soit le temps nécessaire aux lèvres pour retrouver toute leur souplesse.
Dans son travail, le chirurgien esthétique évite les corrections exagérées et respecte l’anatomie de la patiente. De plus, il veille de façon particulière à la conservation d’un bord protecteur sur les petites lèvres pour protéger l’orifice vaginal de toute éventuelle infection.